Menu

Pages

Actualité

Bactéries : pathogènes

Bactéries : pathogènes, les bactéries,

  Les bactéries pathogènes. Les bactéries en général sont des êtres unicellulaires, microscopiques. Appartenant au règne végétal, mais qui ne peuvent produire de chlorophylle.

 Ce sont des êtres de forme simple qui se présentent sous l'aspect de bâtonnets (bacilles). Ou de petites sphères (microcoques), ou bien en spirale (spirilles et spirochètes). 

 Les bactéries

 Dans leur forme globale, les bactéries appartiennent à la même espèce reste constante. Les dimensions et la coloration des individus varient considérablement selon leur état de nutrition, de leur âge, du terrain de culture sur lequel ils se développent.


 Certaines espèces de bactéries présentent, une grande mobilité, qui peut être due à l'existence de flagelles. Appendices minces qui rappellent l'aspect d'un fouet dans des milieux naturels ou artificiels.


 Ou bien à la présence de cils disposés autour du corps de la bactérie, ou à ses extrémités. Les mouvements du germe sont dans certains cas provoqués par la mobilité caractéristique du corps bactérien. Par exemple dans les spirochètes, ou les spirilles.


 La petitesse des bactéries, et composé par un considérable pouvoir de multiplication et une activité chimique extraordinaire.

 Les bactéries pathogènes

 De nombreuses bactéries pathogènes sont capables de vivre tantôt de façon autonome, et tantôt comme des parasites. C'est le cas par exemple, du bacille du tétanos. Il se trouve normalement dans la terre ou l'intestin des animaux herbivores. Ils devient pathogène seulement quand, à travers une blessure, il entre dans l'organisme humain.


 Des différents germes sont adaptés à une vie parasitaire. Ou simplement saprophyte (ils vivent dans l'organisme mais ne déterminent aucune maladie). Ils manifestent leur pouvoir pathogène seulement à l'occasion d'une diminution de la résistance de l'organisme ou d'une virulence exceptionnelle.


 C'est le cas du staphylocoque que nous trouvons sur la peau de l'homme et des animaux. Aussi dans de nombreux autres germes existant sur les muqueuses ou les voies respiratoires.


 D'autres microbes enfin sont adaptés à une vie étroitement parasitaire. Ce qui veut dire qu'ils peuvent vivre, se développer et se multiplier seulement dans l'organisme sur lequel ils exercent leur pouvoir pathogène.


 Parmi eux, un grand nombre est adapté à des conditions de vie (température, humidité, etc.). Tellement étroites qu'il ne leur est pas possible de subsister longtemps dans le milieu extérieur. Il leur faut passer d'un organisme vivant à un autre organisme vivant par contact direct ou immédiat. C'est le cas du spirochète syphilis, et de nombreux autres germes extrêmement fragiles.

 Germes pathogènes

 Par contre, certains germes pathogènes, tout en étant obligés à vivre de façon parasitaire, peuvent toutefois survivre dans le milieu extérieur pendant un temps suffisant pour que la contagion se fasse de façon indirecte.


 La survie du germe est assurée même si la transmission d'un organisme vivant à un autre organisme vivant n'est pas immédiate. C'est le cas du bacille diphtérique qui résiste longtemps dans les produits d'élimination de la maladie. (fausses membranes éliminées par le malade et devenues sèches), sans toutefois, dans ces conditions, avoir la possibilité de se reproduire.


 C'est également le cas du bacille de la tuberculose qui est capable de survivre longtemps. Surtout s'il se trouve protégé contre la lumière, sur des objets, dans la poussière, mêlé à des aliments.


 La pérennité des germes est assurée de façon presque illimitée pour les espèces de microbes dites « sporigènes ». C'est-à-dire pour celles qui, à un moment donné de leur évolution ou sous l'influence de facteurs divers. Il cessent de se multiplier par division transversale et forment une masse arrondie ou ovulaire, la spore.

 Les spores

 
Bactéries : pathogènes, virus, bacille, variole, tétanos, Spirochète
Étude comparée des bactéries et des virus.
A. Bactérie - B.Virus - 1.Bacille - 2.Cocci - 3.Variole - 4.Poliomyélite - 5.Bactériophage
6 et 7. petits virus.
C et D :Diverses formes de bactéries. 1. Méningocoque - 2. Streptocoque - 3. Staphylocoque
4. Bacille du charbon - 5. Bacille de la typhoïde - 6. Bacille de choléra - 7. Bacille du tétanos
8. Spirochète


 Les spores sont résistantes à l'assèchement, à la lumière, à la chaleur. Ils peuvent maintenir en vie le germe très longtemps, malgré des conditions externes défavorables. Disséminées dans la terre, Les spores du germe du charbon, maintiennent la survie de ces bactéries pendant des années.


 On a pu parler de « champs maudits » pour le bétail. C'est-à-dire de pâturages particuliers dans lesquels les troupeaux, chaque fois qu'ils y allaient, étaient atteints par l'infection et où de nombreuses bêtes étaient malades.


 Enfin la découverte de la vaccination mit fin à ce phénomène. La multiplication des bactéries qui ont une substance toxique (pathogène) dans l'organisme provoque des maladies.


 Elles sont plus ou moins graves, qui sont consécutives à l'attaque des cellules par les microbes ou les produits de leur métabolisme. Certaines bactéries agissent en effet sur les êtres vivants essentiellement par voie chimique.