Menu

Pages

Actualité

Allergie et les substances allergènes

Allergie et les substances allergiques, allergie, allergie au chat, allergie alimentaire, allergie au lactose, crise d'allergie immunité, tissulaire, allergie tissulaire, allergie au pollen, asthme, coryza,  dermatoses

 Allergie ce terme signifie littéralement « réaction différente ». Il désigne la manière particulière par laquelle l'organisme réagit à la suite d'un contact avec une substance déterminée par allergie. On entend communément « augmentation de sensibilité ». Le terme est utilisé comme synonyme d'hypersensibilité, d'idiosyncrasie. Les légumes peuvent donner naissance à des substances allergènes au cours de leur dégradation digestive.

Allergie définition

 Le fondement de l'allergie réside dans la capacité de l'organisme à réagir au contact de certaines substances étrangères qui l'envahissent. Ces substances sont dites antigènes, c'est-à-dire qu'elles agissent comme des stimulants sur l'organisme qui les reçoit; et le conduisent à modifier son état biologique.

 Une invasion ultérieure de cette même substance trouvera donc l'organisme modifié; celui-ci réagira de façon différente :

  • Soit avec une sensibilité moins grande (immunité).

  • Soit avec une sensibilité plus grande (allergie).


 L'allergie est donc considérée communément comme un excès de la réaction de l'organisme devant ces stimulations particulières.

Formes des réactions allergique

Les réactions allergiques sont de deux types :


  • Les réactions précoces :

elles surviennent de 5 à 30 minutes après le contact avec l'antigène. On parle dans ce cas d'allergie humorale.


  •  Les réactions tardives :

 Elles surviennent un à deux jours après le contact avec l'antigène. On parle alors d'allergie tissulaire. Il existe en outre des réactions allergiques précoces et intenses auxquelles on donne le nom d'anaphylaxie . Il s'agit d'un phénomène biologique violent, souvent dramatique, que l'on peut provoquer artificiellement, par exemple chez le cobaye, auparavant sensibilisé.


 On obtient un état de choc assez grave (Choc allergie tissulaire) avec mort de l'animal. Le choc anaphylactique peut survenir également chez l'homme, à la suite de la répétition d'injections de sérum antidiphtérique et antitétanique, ou bien après des piqûres d'insectes, comme les guêpes et les taons, ou bien encore à la suite d'administration de médicaments particuliers auxquels l'individu est hypersensible.


On explique de cette façon les accidents mortels qui suivent, par exemple, une injection de pénicilline ou de sérum antitétanique.

Quelles sont les substances capables de déterminer une maladie de ce type ?

Théoriquement toutes, puisque l'organisme peut être hypersensible à n'importe quel produit. En pratique, il est des substances, auxquelles on donne alors le nom d'allergènes (ils provoquent des allergies), que l'on rencontre plus fréquemment.


Une liste des allergènes les plus connus, regroupés en catégories, serait très longue. Les formes les plus communes d'allergies concernent en fait les substances allergènes.

Les substances allergènes

  • Les substances végétales. Le cas type est celui de l'allergie au pollen. Parmi les plantes le plus souvent incriminées sont les graminées. A côté des pollens, peuvent intervenir des feuilles, des racines, des graines et des farines, provenant de très nombreuses autres familles de plantes.


  • Les substances de provenance animale. Il faut rappeler essentiellement les poils des animaux domestiques comme par exemple allergie au chat, et les plumes des différents volatiles.

Allergie et les substances allergiques, allergie, allergie au chat, allergie alimentaire, allergie au lactose, crise d'allergie immunité, tissulaire, allergie tissulaire, allergie au pollen, asthme, coryza,  dermatoses

  • Les substances alimentaires. N'importe quel aliment peut déterminer une allergie alimentaires. Les aliments les plus nocifs dans ce cadre sont les fruits de mer (crustacés, mollusques), les poissons, les œufs, les fraises, les tomates ; dans d'autres cas, la viande, le lait. On peut même être allergique au pain.


  • Les substances médicamenteuses. Il est impossible d'en faire une liste. Les médicaments le plus fréquemment responsables sont l'aspirine, la quinine, la pénicilline, la streptomycine et les autres antibiotiques ; il faut rappeler également les allergies au pyramidon, au salicylate, aux arsénobenzols, au bismuth administré en injection.


  • Les substances microbiennes. Certains produits dérivés des germes et inoculés dans un but diagnostic peuvent déterminer une réaction allergique : le cas de la tuberculine, extraite du bacille de Koch, est le plus connu. Par ailleurs, il existe certaines allergies microbiennes dans lesquelles, à côté de l'action pathogène du microbe, se développe une réaction de sensibilisation caractéristique.


  • Les substances industrielles. Certains ouvriers peuvent devenir allergiques aux substances avec lesquelles ils sont en contact (contact cutané ou par inhalation) dans leurs lieux de travail. Il peut s'agir de poussières existant dans des industries déterminées, de vernis ou de peinture, de fibres textiles, etc.

De quelles façons la réaction allergique se manifeste-t-elle ?

 Les aspects cliniques sont très divers, selon les modalités par lesquelles l'allergène entre en contact avec l'organisme et selon la zone particulière sur laquelle il se localise.


 Le coryza ou rhume des foins se caractérise par des éternuements, des larmoiements, des maux de tête, tout comme un rhume banal; l'urticaire est une maladie de la peau qui consiste dans l'apparition caractéristique de plaques rouges.


 Dans l'asthme bronchique, les allergènes sont inhalés et déterminent une hypersensibilisation des bronches; celles-ci se contractent brusquement, empêchant l'air d'arriver aux poumons, et provoquent la crise typique de suffocation et la sensation de soif d'air.


 Le favisme survient chez les individus sensibles à la fève. Quelques heures après inhalation de la plante en fleurs ou ingestion de fèves, survient une crise hémoglobinurique qui donne des urines rouges.


 Les eczémas et toute la série des dermatoses dues au contact avec certaines substances sont parmi les plus fréquentes allergies.


Allergie et les substances allergiques, allergie, allergie au chat, allergie alimentaire, allergie au lactose, crise d'allergie immunité, tissulaire, allergie tissulaire, allergie au pollen, asthme, coryza,  dermatoses

 Telles sont les manifestations auxquelles on a pu donner avec certitude une origine allergique. Mais il existe de nombreuses autres affections pour lesquelles le mécanisme causal semble être de même nature.


 Une certaine tendance de la médecine contemporaine place le phénomène allergique à la base de nombreuses manifestations pathologiques. Par exemple le le rhumatisme articulaire aigu, maladie infectieuse typique, semble survenir à la suite d'un mécanisme allergique, tout comme la glomérulonéphrite.


 Finalement, même l'ulcère gastro-duodénal pourrait avoir une forme allergique, comme diverses formes de colites, de gastrites, de migraines.