Menu

Pages

Actualité

Carences en vitamines: vitamine B1 - vitamine C

Carences en vitamines: vitamine B1-vitamine C

 Carences en vitamine B1 et vitamine C : Les vitamines sont des substances indispensables à la vie; elles agissent à des doses minimes. On les trouve dans les aliments et elles peuvent être classées en deux grandes catégories:

  • Les vitamines liposolubles
  • Les vitamines hydrosolubles

Manque de vitamine

Vitamines liposolubles, c'est-à-dire solubles dans les matières grasses; elles sont abondantes dans le beurre, le lait, le jaune de l'œuf, les graisses animales, l'huile de foie de morue.

Vitamines hydrosolubles, c'est-à-dire solubles dans l'eau; elles sont contenues dans le jus des fruits et le suc des légumes frais (Citrons, oranges, raisin, tomates, etc.), ou bien dans des aliments particuliers tels que la levure de bière, le germe de blé, le lait, etc.

 Les vitamines sont apportées directement par les aliments, car l'organisme n'est pas capable de les fabriquer à lui seul. Dans certains cas, l'aliment ne renferme pas la vitamine comme telle, mais la matière première grâce à laquelle elle est ensuite synthétisée.


Le carotène, contenu dans certains légumes (carottes, etc.), constitue la provitamine A qui se transforme ensuite en vitamine A. Le rôle des vitamines est important à tous les âges, mais il est fondamental dans l'enfance.


 La carence détermine des troubles plus ou moins profonds de la nutrition et de la croissance. Quand elles manquent complètement, des manifestations graves, parfois mortelles, surgissent. Tous ces phénomènes pathologiques disparaissent dès que la vitamine manquante est administrée.


 Les carences en vitamines, ou avitaminoses, constituent des maladies typiques. Il y a autant d'avitaminoses que de vitamines. Considérons les plus importantes.

Vitamine B1 carence : Avitaminose B1

 La carence profonde en vitamine B1 provoque le béribéri, maladie fréquente en Extrême-Orient. Le béribéri est caractérisé par des :


  • Lésions des nerfs (polynévrite).

  • Convulsions.

  • Phénomènes méningés.

  • Graves troubles cardiaques.


 Le malade est pâle, cyanosé, agité, couvert de sueurs froides. Le pouls est très rapide. Les cardiotoniques n'ont aucun effet; par contre, l'absorption de vitamine B1 est rapidement suivie par la guérison.


 Les formes larvées sont dues à un régime trop riche en farines et en sucres (pâtes et riz) au détriment des aliments qui contiennent la vitamine B1 (levures, légumes verts, foie et cœur des animaux). Elles se manifestent par :


  • L'arrêt de la croissance.

  • Le manque d'appétit.

  • L'hypotonie musculaire (diminution de l'élasticité et de la force des muscles).

  • Les œdèmes.


Il suffit de donner dans ces cas une alimentation plus variée pour voir disparaître ces symptômes.

Carences en vitamines: vitamine B1-vitamine C, vitamine b1

Vitamine PP et la pellagre

 La vitamine B1 est contenue en grande quantité dans la levure de bière. C'est aux vitamines du groupe B qu'appartient la vitamine PP (amide nicotinique), dont la carence est la principale cause de la pellagre. Cette maladie était fréquente jadis dans nos campagnes quand l'alimentation était pratiquement à base de maïs, de seigle et de millet.


 La pellagre se manifeste par un manque d'appétit, une sensation de fatigue, une sensation de brûlure cutanée. Sur les parties découvertes, exposées au soleil, la peau gonfle, devient rouge et porte de petites bulles.


 A ces signes s'ajoutent des nausées, des vomissements, des troubles nerveux, des hallucinations, de l'insomnie. Tous ces phénomènes cessent si on établit un régime qui comporte des œufs, du lait, de la viande, du poisson, de la levure de bière.


 Pour éviter les carences en vitamine PP chez le nourrisson. Il faut introduire dans son régime, dès qu'il atteint quatre à six mois, les protéines animales (viande et poisson), les légumes verts et le jaune d'œuf.


 C'est également au groupe B qu'appartient la vitamine B12 dont la carence est la cause de l'anémie pernicieuse (maladie de Biermer); affection qui, jadis toujours mortelle, guérit parfaitement aujourd'hui par administration de cette vitamine; celle-ci a également une action analgésique et est utilisée, à fortes doses, dans le traitement des névralgies.

Avitaminose C: carance en vitamine C

 La carence en vitamine C, provoque le scorbut, qui survient quand le régime manque de légumes frais, et en particulier d'agrumes et de tomates. Le scorbut était très fréquent au temps de la marine à voiles chez les marins; obligés de se nourrir avec des conserves, sans aliments frais, pendant plusieurs mois au cours de leurs longues traversées de l'Océan. Le scorbut se manifeste par :


  • La perte de l'appétit.

  • Une pâleur.

  • De la fièvre.

  • Un poids stationnaire.

  • Des douleurs et surtout des hémorragies des gencives.


 Dans diverses parties du corps surviennent facilement des ecchymoses. Dans les muscles et les os, les hémorragies provoquent des tuméfactions et des douleurs au cours des mouvements. L'anémie est accentuée et la fatigue générale intense.


 Il suffit toutefois d'administrer au malade du jus de citron pour voir disparaître ces symptômes. Laissé à lui-même le scorbut est grave et devient mortel. Des manifestations scorbutiques mineures ne sont pas rares aujourd'hui encore.


 La carence en vitamine C est peut-être la seule qui se manifeste encore dans les pays civilisés. Ceci est dû au perfectionnement des techniques modernes qui permettent de conserver les aliments, mais en détruisant la vitamine C à cause des températures élevées utilisées pour stériliser les produits.


Carences en vitamines: vitamine B1-vitamine C

 Les carences en vitamine C sont plus fréquentes dans les pays, comme les États-Unis ou l'Angleterre, dans lesquels on consomme beaucoup d'aliments conservés; il s'agit cependant de manifestations scorbutiques larvées qui sont facilement corrigées par un peu de jus de citron. Le nourrisson alimenté par sa mère ne court jamais le risque d'une carence en vitamine C.