Menu

Pages

Actualité

Douleur de la colonne vertébrale

 
douleur colonne vertébrale

 La douleur au niveau de la colonne vertébrale. Les douleurs au dos (le mal de dos). La lombagie (
douleur au bas du dos au niveau du lombaire). Tous ces termes sont sauvent utilisés pour exprimer la douleur à la colonne vertébrale. Elles peuvent avoir plusieurs origines :

  •  Sciatique.

  •  Lordose, la cyphose dorsale.

  •  Arthrose, arthrite.

  •  Tumeurs.

  •  Scoliose vertébrale.

Déviations de la colonne vertébrale: Cyphose dorsale

 La cyphose représente une exagération de la courbure à convexité postérieure que la colonne vertébrale présente normalement dans sa région dorsale. Pour rétablir l'équilibre du corps, les régions de la colonne vertébrale qui sont au-dessus et au-dessous accentuent leur concavité, ce qui fait ressortir encore plus la déformation dorsale.

 

 Plus rarement, on peut observer des cyphoses dans les portions de la colonne qui normalement présentent une légère convexité antérieure.

 Lordose et la colonne vertébrale

  Lordose: c'est la déformation inverse de la cyphose. Il s'agit donc de l'accentuation d'une des courbures normales à convexité antérieure de la colonne vertébrale. Elle est spontanément
corrigée par une cyphose plus ou moins légère et compensatrice des portions adjacentes supérieure et inférieure.

Scoliose vertébrale

 C'est une déviation de la colonne sur le plan transversal, tandis que la cyphose et la lordose agissent sur le plan antéro-postérieur. La scoliose, qui assez fréquemment peut s'associer à la cyphose ou à la lordose. Parmi ces principales causes le mauvaises habitudes pendant l'enfance et plus rarement au rachitisme ou au mal de Pott.

 

Mal de pott

 C'est une maladie de nature tuberculeuse, due à la localisation du bacille de Koch sur les corps vertébraux. Aux points d'implantation le germe provoque la formation d'une substance caséeuse qui détruit le tissu osseux et donne lieu à la formation d'abcès froids.


 Quand la partie postérieure de la vertèbre est atteinte, c'est-à-dire l'anneau osseux constituée par les apophyses vertébrales, la déformation squelettique n'est pas très accentuée, étant donné le peu d'importance de cette partie de la vertèbre dans le maintien de la statique de la colonne.

 

  Si, au contraire, la lésion concerne le corps vertébral, il y a un affaissement de la vertèbre et incurvation de la colonne vertébrale, au-dessus et au-dessous de la vertèbre atteinte.

 

 Dans la phase initiale, le mal de Pott est caractérisé seulement par des douleurs au niveau du lombaire. La region du lombalgie. Elles sont dues à la contracture des muscles voisins de la lésion osseuse. Cette contraction entraîne une rigidité de la colonne vertébrale. En ressentant parfois des douleurs au niveau du dos.

 

 Le malade qui doit ramasser un objet par terre ne plie pas le dos, comme on le fait normalement, mais s'accroupit en maintenant le dos bien droit. Dans la phase suivante, la courbure accentuée du dos devient évidente : c'est la cyphose.

 

 A un stade plus avancé, la maladie se complique avec la formation d'abcès froids, dus à la migration de la substance caséeuse tuberculeuse le long des muscles et des faisceaux aponévrotiques, pour rejoindre des sièges souvent très éloignés de la lésion initiale. Ainsi, par exemple, un abcès, qui a pris naissance au niveau d'une vertèbre dorsale, peut descendre jusqu'au canal inguinal.

 

 Quand la tuberculose frappe les deux premières vertèbres, on a une forme particulièrement grave du mal de Pott, parce que la déformation de la colonne vertébrale peut constituer un grave danger pour la moelle épinière : dans ce cas, l'abcès froid risque de comprimer les centres nerveux bulbaires, provoquant la mort du malade.

 

 Le pronostic du mal de Pott, bien qu'il se soit amélioré depuis la découverte de la streptomycine et des autres thérapeutiques antituberculeuses, est encore très sérieux; les déformations peuvent parfois être nettement améliorées par des interventions chirurgicales.

 

 Maladie de paget

 A la suite d'une anomalie du métabolisme calcique, il se produit en un premier temps une décalcification du squelette suivie secondairement par une hyper calcification.

 

 Cette affection qui atteint surtout les sujets de plus de soixante ans. Elle commence par des douleurs osseuses avec des déformations telles que l'incurvation du tibia et l'augmentation du volume crânien.

 

 Les os sont volumineux mais fragiles du fait de la décalcification. A la période d'état, tous les os sont plus ou moins atteints avec jambes incurvées, crâne volumineux et proéminent sur une face qui reste normale, élargissement du bassin, scoliose ou cyphose.

 

 Le traitement fait intervenir le calcium, le phosphore, la vitamine D. Malgré cela, l'évolution est souvent chronique mais longue. Elle aboutit à l'invalidité totale en quinze à vingt ans.

 

 Spina-Bifida

 Dans le développement embryonnaire, les vertèbres se soudent postérieurement pour former le canal spinal où se trouve logée la moelle épinière.

 

 Quand cette soudure postérieure ne se fait pas, le canal spinal reste ouvert dans sa partie postérieure, et à travers cette ouverture il peut se produire une hernie des méninges qui enveloppent la moelle ou de la moelle elle-même.

 

 On note dans ce cas, à un certain niveau de la colonne, une tuméfaction recouverte d'une peau amincie et violacée; si la peau s'ulcère, une communication entre le système nerveux et l'extérieur vient à s'établir avec la possibilité évidente d'infections de la moelle épinière.

 

 Le spina-bifida est congénital et ne permet pas une longue survie aux petits malades, d'autant plus qu'il est associé à d'autres malformations. L'unique possibilité de traitement est la reconstruction chirurgicale du canal spinal.

 

 Fractures de la colonne vertébrale

 
ouleur colonne vertébrale
Fracture de la colonne vertébrale due a un choc direct. Il y a une fracture des apophyses latérales gauches de trois vertèbres lombaires et de la lamelle de L5.

 

 Elles sont assez fréquentes et la complication la plus grave qu'elles comportent est la lésion des centres nerveux constituée la moelle.

 

 Assez souvent ces fractures sont dues à la destruction du corps vertébral provoquée par des métastases néoplasiques. Il n'est pas rare qu'une fracture de ce genre représente le premier signe d'une tumeur passée jusqu'alors inaperçue.